Créer un texte et l’imprimer

Le traitement de texte

    1. Les polices de caractères

Les types de police: cinq familles de polices génériques :

serif : des fontes à empattement (Liberation Serif)

sans-serif : des fontes sans empattement (Liberation Sans)

cursive : des fontes simulant l’écriture à la main

fantasy : des fontes dont les glyphes sont exotiques et plus décoratives qu’utilisables pour du long texte. Peuvent convenir pour des titres

monospace : fontes à chasse fixe, comme sur des machines à écrire ou des terminaux d’ordinateur. (monochasse)

Les attributs de la policela taille en points, Gras, Italique, Souligné

  1. Les paragraphes

    Le texte est composé de lignes regroupées en paragraphes. Lorsqu’on utilise un logiciel de traitement de texte comme Wordpad, Microsoft Word ou Open Office Writer le retour à la ligne est automatique en bout de ligne. La césure (coupure du mot en deux par un tiret si le mot est trop long en bout de ligne) est aussi automatique, mais peut être désactivée.

    • L’appui sur la touche Entrée (Retour à la ligne) crée un nouveau paragraphe.
    • La première ligne du paragraphe commence par un retrrait  (indentation).
    • La première lettre peut-être enjolivée par une lettrine.
    • On peut régler l’interligne, ainsi que l’espace séparant le paragraphe du précédent et du suivant..
    • On peut justifier le paragraphe: à gauche, à droite, centré ou justifié (dans le mode justifié l’espace entre les caractères est automatiquement ajusté pour que la ligne aille de la marge gauche à la marge droite.
  2. Listes (puces et numéros)

    On peut présenter des listes de paragraphes, soit numérotées, soit précédées d’une puce. Le style des numéros et la forme des puces peut être choisie. Pour faire un plan, on peut imbriquer les paragraphes sur  plusieurs niveaux. On peut changer le niveau hierarchique d’un paragraphe même après sa création. Voir le texte donné en exemple.

  3. Mise en page

    La mise en page concerne la largeur du texte, la disposition en une ou plusieurs colonnes, l’en-tête et le pied de page, la numérotation des pages, les sauts de page.

    • Le retrait à gauche du texte et le retrait à droite peuvent être réglés par les deux curseurs situés sur la règle supérieure graduée en cm
    • On peut insérer une en-tête et un pied de page communs à toutes les pages, aller dans Affichage, En-tête et pied de page. On peut insérer automatiquement dans l’en-tête ou dans le pied de page le numéro de page, la date, l’auteur du document (celui-ci peut être modifié dans Outils, Options, Utilisateur).
    • Dans Format, Colonnes, on peut choisir de disposer le texte sur une ou plusieurs colonnes et régler la largeur des colonnes.
    • On peut obliger le texte à continuer sur une nouvelle page en insérant un saut de page: Insertion, Saut, Saut de page
  4. Mise en page pour l’impression

    Pour que le texte sorte correctement à l’impression, il faut régler les marges d’impression. Dans Fichier, Mise en page, on peut choisir le format du papier (A4 ou lettre), son orientation (Portrait ou Paysage), et les marges d’impression gauche, droite, haut et bas. Il faut ensuite faire Aperçu avant Impression pour voir si le résultat sera satisfaisant avant d’imprimer.

  5. Insertion d’un tableau

    La commande : Tableau, Insérer, permet d’insérer un tableau pour lequel on doit donner le nombre de lignes et de colonnes (on peut ensuite supprimer ou ajouter des lignes et des colonnes.

  6. Insertion d’une image

    La commande : Insertion, Image permet d’insérer une image (ou une photo), soit à partir d’une bibliohèque de petits dessins (Clipart), soit à partir d’un fichier image existant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *